Détails :

Année : 2008 -  Durée : 7'

Effectif : Contrebasse et percussion

Details : Commande du C.N.S.M. de Paris pour le récital du Prix de
contrebasse


Edition : Les Cahiers du Tourdion

Télécharger la notice :

Hécate

Notice :

Composée à la demande de Richard Myron, professeur au Conservatoire, cette oeuvre est écrite
pour une contrebasse historique et un archet italien, mais peut être également exécutée sur une
contrebasse contemporaine.

La partie de percussion laisse la part belle au vibraphone, mais fait également intervenir 4 bongos
(ou petites peaux), 2 paires de crotales tibétaines, 4 temple-blocs, 1 petite cymbale cloutée et 1
tambour de basque.

Dans son ouvrage L'Univers, les Dieux, les Hommes où il est question du récit des origines dans la
mythologie grecque, Jean-Pierre Vernant raconte la querelle des Dieux et la prise du pouvoir par
Zeus. S'agissant d'Hécate, il précise qu'elle n'est pas entrée dans la querelle.

C'est sans doute pour cela que "Zeus, le fils de Cronos, l'honora tout particulièrement en lui
accordant des dons éclatants: la terre et la mer stérile, pour partie, lui furent données en apanage, mais
elle reçut aussi sa part du ciel étoilé et les dieux immortels la tiennent en très grand honneur."
(Hésiode, Théogonie)

Vernant brosse un portrait intéressant de la déesse:
"...Dans la répartition des pouvoirs que Zeus ordonne, Hécate occupe une place à part. Cette
divinité n'est pas spécifiquement céleste ou terrestre, mais représente, dans un monde divin
masculin très strictement organisé, une forme de jeu, de bon plaisir, de hasard. Elle peut favoriser
quelqu'un ou, au contraire, lui nuire sans que l'on sache trop pourquoi. Hécate accorde à sa
guise le bonheur ou le malheur. Dans l'eau, elle fait ou non prospérer les poissons, dans le ciel, les
oiseaux, et sur terre, les troupeaux. Elle incarne un élément de gratuité dans le monde divin, elle
y introduit un brin d'aléatoire. Zeus et Gaïa surplombent le temps, ils savent à l'avance
comment il va se dérouler;
Hécate met un peu d'huile dans les rouages, elle permet que le monde
fonctionne de façon plus libre, avec une marge d'imprévu. Ses privilèges sont immenses."


L'aléatoire, l'imprévu sont parties prenantes dans le travail du compositeur. Celui-ci organise -
"surplombe" - le temps musical lorsqu'il conçoit son ouvrage, dessinant un parcours préalable,
mais devra s'incliner devant la part d'imprévu que lui imposera l'écriture.